le 24 juillet 2019 à 08h17 Après l’Engel’s Coffee et Mamma Mozza, Andrea Bon lance Andreucci

le 24 juillet 2019 Après l’Engel’s Coffee et Mamma Mozza, Andrea Bon lance Andreucci

A mi-chemin entre le nouveau conservatoire et la Maison Engelmann, un nouveau concept de restauration italienne baptisé Andreucci ouvre ses portes ce lundi 29 juillet à l'angle de la rue de la Moselle et de la rue Pasteur à Mulhouse. Sa spécialité : la pinsa romana, un met romain cousin de la pizza, dont la pâte croustillante ne devrait pas laisser votre palais de marbre. Découverte de ce restaurant ouvert 7 jours sur 7 et de cette spécialité culinaire avec Andrea Bon, le gérant.

Andreucci, l’hommage à la nonna

Comme souvent la cuisine est une affaire de personne. L’Engel’s Coffee, café restaurant des cols blancs établi depuis 2012 et l’épicerie Mamma Mozza lancée 3 ans plus tard au sein de la Maison Engelmann ne font pas exception à la règle. Et c’est toujours sous l’égide d’Andrea Bon, qu’a éclos cet été, à deux pas de l’adresse historique, un restaurant italien d’un nouveau genre. Son nom : Andreucci.
Andreucci était le surnom que donnait la nonna – sa grand-mère NDLR – à Andrea lorsqu’il venait lui rendre visite dans son village natal, à Raschiacco, une commune de la province d’Udine dans la région du Frioul en Italie. Un surnom aujourd’hui mis à l’honneur et suggéré par Charlie, une des deux filles d’Andrea, pour son nouveau restaurant. Derrière une devanture vitrée donnant sur la rue de la Moselle et la rue Louis Pasteur, Andreucci propose une spécialité transalpine encore inconnue à Mulhouse. Répondant au nom de pinsa romana, ce met évoque à la fois la pizza, par son côté croustillant, et la focaccia, par sa pâte épaisse.

La pinsa romana débarque à Mulhouse

Ce concept, innovant à Mulhouse mais à la mode en Italie depuis 2014, ouvrira ses portes cet été en plein cœur d’une rue qui bouge et qui grandi sous l’impulsion d’un certain Jean Rottner et d’une certaine Michèle Lutz.
Comptez entre 3,9 € et 4,5 € pour une part de pinsa et entre 9 € et 13 € pour une pinsa entière à emporter. En bouche, c’est une explosion de saveurs grâce à des garnitures de choix, à l’image de la bien-nommée Tartufo composée de crème de truffe, mozzarella Fior di Latte, Burrata AOC et champignons de Paris. Aussi surprenante que rafraîchissante, cette pinsa s’accompagne à merveille d’une mignonette de Prosecco à 4,5 € à l’heure de l’apéro. Car c’est aussi ça l’esprit de la pinsa : copieuse, elle s’achète et se coupe en tranches pour être partagée entre amis autour d’un bon verre de vin dont l’adresse ne manque pas. On peut ainsi en commander plusieurs pinsas afin de varier les plaisirs. Et même la traditionnelle Margherita, à base de tomate, mozzarella, basilic affichée à 9 €, ne nous déçoit pas.

La pizza est morte, vive la pinsa !

Mais que cache vraiment la pinsa derrière sa pâte dorée légèrement gonflée ? Née d’une recette de la Rome Antique, elle est en fait l’ancêtre de la pizza et s’invitait par le passé aux tables paysannes. La recette originelle à base d’orge, d’épeautre et de millet a été revisitée pour aujourd’hui arriver à une combinaison de farine de blé ancien, de soja et de riz pour garder de l’humidité à la cuisson. Ce savant mélange au dosage tenu secret par Andrea Bon, assorti à une maturation longue de la pâte de l’ordre de 72 heures, confère à la pinsa une légèreté particulière et offre une meilleure digestion. Et pour ceux qui auraient encore un peu de place après leur aperitivo à l’italienne, sachez que l’adresse propose également des desserts faits maison.

En terrasse ou en intérieur mais toujours en Italie

Oubliez l’ambiance fast food, Andreucci c’est la pizzeria conviviale et dans l’ère du temps. « On a voulu créer un espace qui sent bon l’Italie : entre les tomates et les jambons accrochés aux murs et bien sûr les pinsas fraîchement cuisinées, impossible pour nos futurs clients de ne pas voyager en Italie. » explique Andrea Bon. Le restaurant disposera de 68 places assises, réparties sur deux niveaux et une terrasse. Concentrées sur la rue de la Moselle, les enseignes siglées Bon sont en constante évolution: « Notre priorité est de contenter au maximum nos clients. Pour cela, nous ne lésinons jamais sur la qualité. Nous cherchons à proposer quelque chose de différent et de qualitatif. Nous sommes constamment en train d’essayer de nous améliorer », conclut le patron des lieux.

Y aller
Andreucci
17 rue de la Moselle
68100 Mulhouse
03 69 58 22 52

Ouvert du lundi au samedi de 11h00 à 21h30 et le dimanche de 18h00 à 21h30.

Crédits photos : agence Mars Rouge et album photo de Andrea Bon

 

Après l’Engel’s Coffee et Mamma Mozza, Andrea Bon lance Andreucci
4.9/5 - 61 votes
Après l’Engel’s Coffee et Mamma Mozza, Andrea Bon lance Andreucci
4.9/5 - 61 votes